Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mai 2009 7 03 /05 /mai /2009 19:28
Comme vous le savez, nous venons d'emménager dans une longère avec beaucoup de terrain. Alors pour le coup on a largement l'espace pour faire un beau potager. Et oui! les temps sont durs et un potager, ben ce sont de bons légumes frais à manger! Ils nous coûtent pas grand chose à part du temps, et au moins on sait qu'il n'y a pas de pesticides ni engrais de m.... dedans!
Pour mon premier article sur le jardin, j'en profite pour vous préciser que nous avons plusieurs arbres fruitiers donc je ne manquerai pas de vous faire partager le savoir-faire de ma maman en ce qui concerne les conserves en bocaux et la congélation. Je vous parlerai aussi de confitures et de compotes car depuis 'l'an dernier, j'ai pu faire des essais assez concluants.... Patience alors! Rendez-vous dans la rubrique cuisine!

On est début mai, les saintes glaces sont sur le point de passer.... pour les novices ils ne s'agit pas des cloches de pâques (non elles, elles sont déjà passées) mais d'une période de l'année (= maintenant) où on peut encore craindre quelques dernières gelées. Alors nous on a le goût du risque donc à quelques jours près, on se lance quand-même dans les plantations.
Cette année, on a envie de faire pousser plein de choses. Au programme: fraises, haricots verts, haricots beurre, petits pois, tomates, poivrons, piments, radis, salades, et aromates.
Ca c'est pour maintenant, mais si on arrive à être dans les temps, on voudrait bien aussi faire un ou deux pieds de courgettes, des carottes, des poireaux, et pourquoi pas curcubitacés, topinanbour et pommes de terre....

Donc là, on arrive sur un terrain qui n'a jamais servi à cultiver quoi que ce soit. Je ne vous raconte pas le travail qui nous attend pour remettre tout ça en état!
Alors déjà, il y a deux semaines, mon homme a retourné la partie du terrain qui nous servira de potager, avec un motoculteur. C'est lourd, c'est bruyant, mais il n'y a que ça qui soit efficace vu la situation!
L'herbe retournée a eu le temps de sécher. Je dois avouer que la terre aurait sûrement méritée d'être retournée une seconde fois mais il aurait fallu retourner voir tonton Robert, à 40 bornes de chez nous, pour qu'il nous prête gentiment sa bécane (et oui, nous n'avons pas encore investi!). Merci quand-même tonton.


Et donc aujourd'hui c'est parti! Je ratisse une partie du potager pour retirer les mottes de terre-herbe qui cabossent tout le terrain. Je lisse bien le tout. On rajoute une brouette de crottin de cheval (mmh la bonne odeur!) qu'on étale sur la surface à cultiver. Il s'agit d'un engrais naturel très efficace, pas cher, facile à utiliser et 100% non polluant évidemment! Merci nos voisins et Poupette leur jument!

Mon homme installe une bâche, disons pour faire un rang d'un petit mètre de large. On cale bien cette bâche sur les côtés en l'enfonçant dans la terre. Puis on fait des croix dedans au cutter, afin d'y planter les plants de fraisiers que nous avons en réserve. Espacés d'au moins 30 cm entre eux, les fraisiers sont mis en terre et nous tassons un peu autour. Drôle d'idée ce bout de plastique au milieu des fruits et légumes, me direz-vous! Mais il n'y a pas mieux pour limiter la corvée du désherbage (qui est très longue à faire près des fraisiers) et ça maintient un peu l'humidité du sol qui ne pourra pas s'évaporer aux grosses chaleurs, et puis j'ai remarqué que les fruits pourrissaient moins sur le pied et en touchant le sol quand on faisait ça.

Ensuite je ratisse une autre longeur du potager pour les tomates. Cette année nous avons choisi une variété de tomate ronde (je ne sais plus le nom) et des Roma, c'est une variété allongée qui nous servira pour les conserves de tomates pelées. Nous avons aussi pris un pied de tomates cerises classiques et un pied de tomates jaunes en forme de poires (quelle originalité! Je vous dirai si le goût égale la beauté de ces petits fruits!).
 Pour elles pas de bâche. Je mets les plants en terre, en les espaçant d'environ 80 cm, et mon homme positionne d'ores et déjà les tuteurs pour cet été.Les tuteurs sont de simples morceaux de bambou coupés à la même longueur (les gens qui nous connaissent vont facilement deviner d'où ils proviennent ... :D). Dans environ un mois, nous pourrons mettre un peu de paille sur les pieds, ce qui permettra de garder la fraîcheur et l'humidité dès les premières chaleurs.
Je fais de même pour les plans de poivrons et le piment.

Ouf il est déjà l'heure de faire goûter les bambins. Tant mieux pour nous, ils ont fait une sieste synchronisée de trois heures! Du coup leur réveil me donne un prétexte pour faire une petite pause bien méritée. Le week-end prochain, si le temps s'y prête, nous nous occuperons des semis, des graines.Et aussi, je vous expliquerai par étape la culture des haricots, j'ai oublié de vous en parler ce soir. Allez, bon jardinage!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

cecile 17/07/2009 17:08

les saints de glace...ce sont des hommes : Mamert, Pancrace et Servais.. ça peut servir ds les mots croisés.
cécile

jujucréation 17/07/2009 20:58


ouh là dans le genre je vais passer pour une crétine maintenant! merci quand-même pour ton comm. Tiens, je passerai bien faire un tour sur ton blog.
A bientôt.